Rencontre avec Steve Terheiden, directeur des opérations et de l’entretien à la gare d'Union Terminal

Publié le 29 septembre 2006
   

Ma visite de l’ancienne gare d’Union Terminal à Cincinnati a été remarquable en tous points. En la compagnie de Steve Terheiden, directeur des opérations et de l’entretien, j’ai pu découvrir l’une des plus belles gares Art Déco des Etats-Unis avec un accès sans restriction à l’ensemble du complexe aussi bien dans les parties publiques que techniques.

Ouverte en 1933, elle est l’œuvre de l’architecte, Roland A. Wank de la compagnie Fellheimer & Wagner assisté de Paul Philippe Cret. A l’origine, elle était dessinée comme une structure néoclassique mais la dépression des années Trente n’a pas permis un tel projet et l’ensemble a été conçu dans une version plus moderne. La gare est remarquable par son implantation urbaine dans la ville et ses volumes extérieurs et intérieurs.

 
   
 
En 1990, une remarquable reconversion en un complexe, le Cincinnati Museum Center, a été faite en intégrant deux musées, le musée d’histoire de Cincinnati et le musée d’histoires naturelles et des sciences, et un cinéma Omnimax. Cette réutilisation semble s’être littéralement glissée naturellement dans cette gare monumentale. Les anciens espaces et les équipements d’origines restent clairement identifiables et ne viennent en aucun cas s’imposer à l’architecture originale. La distribution fonctionnelle des espaces de la gare a été mise à profit pour l’intégration du programme avec une parfaite simplicité. Tout tourne naturellement autour du vestibule, appelé également “Rotunda”. Les anciennes rampes d’accès, de part et d’autre de l’axe permettant autrefois l’entrée et la sortie des différents modes de transports, ont été transformés en espaces principales pour les deux musées. Dans l’axe, une partie de l’ancienne salle d’attente aujourd’hui détruite, a été utilisé pour implanter le cinéma. A ces trois fonctions principales, il faut ajouter d’autres mineures mais qui participent au complexe et profitent de la diversité des espaces. Les anciennes salles de restaurant sont utilisées en salles de réception pour des séminaires et des mariages. Les anciens bureaux du président de la gare qui ont été restaurés, servent d’espace de représentation pour le Cincinnati Museum Center. Le poste d’observation du trafic ferroviaire, situé au dessus de l’ancienne salle d’attente, est utilisé par une association de chemins de fer. Et, une partie de la gare sert toujours à Amtrak. Pour cette occasion, l’ancienne salle d’attente des hommes a été transformée dans les années 1970 en salle d’attente et de billetterie.
 
Rotunda
Salle d'attente des femmes
Anciennes rampes d'accès
Anciens bureaux du président
Cet entretien m’a permis de comprendre également les nécessités de trouver des solutions innovantes pour entretenir et réduire les coûts d’un tel édifice. Si cette gare est l’un des derniers géants à avoir été créé aux Etats-Unis pendant la période faste des chemins de fer, c’est aussi une importante consommatrice d’énergie qu’il est indispensable de gérer. Dernièrement, un système ingénieux d’air conditionné a été installé pour profiter des baisses de tarif électrique pendant la nuit. Durant cette période, un générateur de glace est utilisé. Pendant la journée, le système d’air conditionné est dirigé vers cette glace pour refroidir l’air et le diffuser ensuite dans l’ensemble de l’édifice. Actuellement, une étude d’ensemble (entretiens et travaux de restauration) est en cours de réalisation. Elle devrait permettre de réduire encore les coûts avec l’utilisation de tapis végétaux sur les toits terrasses et de capteurs géothermiques au niveau des parcs de stationnement qui seraient réaménagés en parc comme à l’origine.